Letelegraphe.com

Site d'actualités

DOCUMENTAIRE : LES CONSÉQUENCES TRAGIQUES DU PORTEFEUILLE MAGIQUE.

5 min read

Un documentaire réalisé par Gérard Arouet, rédacteur web à letelegraphe.com

Suivez plutôt

L’acquisition d’un portefeuille magique tente plus d’un jeune en Afrique . Cette pratique qui consiste a réciter des incantations en vue d’obtenir un portefeuille qui produit régulièrement de l’argent est malheureusement très prisée par la jeunesse africaine plus précisément le genre masculin.
Avec l’avènement des NTIC, se procurer un portefeuille magique est devenu très simple. Les marabouts qui osent s’appeler GUERISSEUR, disposent de plusieurs canaux de communication : appel téléphonique, SMS, WhatsApp, Telegram, boite email et même site web.
Ses marabouts résident en Côte d’Ivoire, au Ghana , au Nigeria et surtout au Bénin.

Nous avons mené une enquête sur les jeunes ivoiriens qui s’adonnent a cette pratique. Pour eux, ils veulent une aisance financière et mettre plein la vue de leur entourage.

Un jeune praticien raconte.

” Je ne supportais pas de toujours chercher à avoir le minimum pour survivre. Moi ce que je voulais, c’était de vivre, faire la fête, dépenser, sortir avec toutes les filles que je veux et me faire respecter. J’ai donc pris contact avec un marabout qui m’a fait découvrir le bédou magique. Grâce au bédou magique, je perçois environ 50 000 FCFA chaque jour “
En se faisant passer pour des jeunes cherchant désespérément a gagner de l’argent nous sommes entrés en contact avec un marabout.

« Je fabrique des portefeuilles magiques avec des incantations et je les vend à mes clients. Nous sommes obligés parfois de procéder sur commande car il y a beaucoup de demandes », « Avec 25.000 F, vous avez un portefeuille qui produit 50.000F par jour. Avec 50.000 F, je vous fabrique un portefeuille qui produit 100.000 F par jour. Avec 100.000 F, vous avez un portefeuille qui produit 200.000 F par jour, etc. », «Certaines personnes vivant en Europe, commandent mes portefeuilles. Je les fabrique selon leurs besoins et je les leur envoie par voie postale », a-t-il dévoilé.

Il existe une autre technique bien plus difficile
« Quand tu te rends chez le marabout, il te demande d’acheter un portefeuille et de te procurer, par la même occasion, un caméléon. Ensuite, tu te retires dans un endroit isolé pour passer à l’acte. Le billet que tu souhaites avoir dans ton portefeuille (500F, 1000F, 2000F, 5.000F ou 10.000F), tu dois le placer juste à côté du caméléon.
Quand l’animal prend la couleur de ce billet, tu le tues, tu retires la peau, tu la fais sécher, et tu l’emportes chez le marabout. Lui, va te piquer l’orteil à l’aide d’un objet pointu pour recueillir un peu de ton sang qu’il va utiliser pour ses incantations. Tu lui dévoiles ensuite la somme que tu souhaites voir apparaître quotidiennement dans le portefeuille et c’est fait », nous a confié jean.

Des conséquences tragiques découlent de cette pratique mystique : l’insuffisance rénale , l’anémie , des accidents de circulations , la folie, une mort lente et douloureuse.

« Alphonse était devenu riche. Il claquait beaucoup d’argent dans les virées nocturnes, les supermarchés, les magasins, etc. Je rêvais de devenir comme lui. C’est ainsi qu’il m’a proposé de voir un marabout.
J’étais sceptique au début mais j’ai finalement accepté de me rendre chez le marabout. Mais Alphonse est tombé gravement malade et il est décédé. Il a beaucoup souffert. Les médecins ignoraient de quoi il souffrait. C’était surréaliste.
Mais Yves m’a fait une terrible confession avant de mourir. Il m’a dit que son marabout l’a prévenu qu’il perdrait du sang au fur et à mesure que le portefeuille produisait de l’argent. Alphonse n’en avait que faire. Lui, ce qu’il voulait, c’était vivre loin de la pauvreté. Et il a payé le prix aujourd’hui », a révélé Jean qui a avoué avoir finalement fait machine-arrière, en apprenant la vérité sur le décès dramatique de son complice.

En RDC un jeune garçon de 17 ans a perdu sa vie en voulant devenir plus riche.
Selon la version livrée par son père, le défunt aurait signé, tout récemment, un pacte avec un magicien, qui lui aurait remis un porte-monnaie magique, qui se remplissait de billets de banque dès que l’argent qui s’y trouvait était épuisé. Par conséquent, Trésor ne manquait jamais des sous.
Mais, ses besoins en argent croissant de jour en jour, il aurait revu le magicien pour solliciter une augmentation sensible de la cagnotte quotidienne, afin de lui permettre d’acquérir des biens, une parcelle et une belle voiture. Pour cette faveur, le charlatan lui aurait exigé : de coucher avec sa mère ou sa fille ou un animal ou un sacrifice humain en la personne de son Papa.
Pas du tout disposé à perdre l’auteur de ses jours, il aurait négocié, mais sans succès, sa substitution par une autre «victime ». Aussi, bloqué par l’intransigeance du magicien, il aurait résolu de se sacrifier lui-même. Mais, avant de mourir mystérieusement, il aurait tout avoué à son père.

Au Togo, un jeune étudiant est devenu fou à Agbalépédo, un quartier au cœur de la capitale Lomé. Pour les jeunes du quartier, « il était un pauvre mec. À un moment donné il avait abandonné l’université. Tout a commencé lorsque d’un seul coup, il devenait plus propre. Ça n’a pas durer il a déménagé dans une chambre baie vitrée, alors on commençait à se poser la question. Il organisait chaque dimanche la fête avec ses potes qui venaient chez lui. Ce qui était plus effrayant est qu’il a acheté une voiture décapotable juste quelques jours qu’il a déménagé de nouveau dans un autre appartement. On commençait à dire qu’il y avait quelque qui n’allait pas bien et à notre suprise, il revenait d’une fête lorsqu’il a commencé par délirer. C’était le début d’une folie. Aujourd’hui on ne sait plus là où on l’a classé à Lomé ou s’il est toujours en vie, on ne saurait le dire».

L’heure est grave en Afrique et la jeunesse africaine doit prendre conscience des dangers auxquels elle s’expose. Ne perdons pas nos vies pour rien alors que l’Afrique a besoin de nous pour son développement.

On ne peut jamais avoir de l’argent aussi facilement. Tout a un prix dans la vie.

Maintenant faites circuler ce documentaire pour sensibiliser les jeunes sur cette pratique ignoble.

Please follow and like us: