Letelegraphe.com

Site d'actualités

Togo : Dans les démocraties avancées la Première Ministre Tomegah Dogbé aurait déjà démissionné sous la colère du peuple.

2 min read

Tomegah Dogbé plongée à son tour dans les sinistre et secte mafia du régime de Faure Gnassingbé ?

«Nous devons commencer à faire peur», elle va loin en affirmant que même si les vaccins sont périmés, ils mettront la pression sur la population pour leur faire vacciner.

Ces terribles phrases du Premier ministre caractérisent la nature profondément violente du régime de Faure Gnassingbé.

La femme qu’elle est, célébrée pour avoir été nommée Cheffe du gouvernement, n’a pas le droit d’offrir au monde l’image qu’une femme peut être pire qu’un homme dans la gouvernance.

La première ministre ne valait-elle pas mieux que cela ? La lutte que les femmes mènent pour avoir les mêmes opportunités que les hommes ne mérite pas d’être ainsi tirée en arrière parce que vous optez comme gouvernance, la dictature et la violence.

Ainsi, affirmer haut et fort en assumant que vous devez commencer à faire peur aux Togolais, cela indique que vous ne méritez pas d’incarner la fonction de Premier ministre.
Non, madame la cheffe du gouvernement, on ne dirige pas un peuple en lui faisant peur.
Non madame la cheffe du gouvernement, même au nom de la lutte contre la pandémie de Covid-19, vous n’avez pas le droit de terroriser la population.
Non, madame la cheffe du gouvernement, vous ne pouvez pas ériger la peur en un mode de gouvernance.
Les Togolais attendent bien mieux de vous. Offrez-leur des opportunités de travail, protégez-les contre les incertitudes de l’avenir, garantissez-leur la sécurité, mais définitivement, ne commencez pas à leur faire peur s’indigne Nathanaël Olympio.

Gérard Arouet

Please follow and like us: